Emprunter sans apport personnel

Emprunter sans apport personnel

Les crises économiques comme celle que nous traversons ont à minima une vertu : celle de nous rendre plus prudents. Ainsi comme beaucoup d’autres français vous ne souhaitez pas vous départir de votre épargne de sécurité en achetant un bien. Mais est-il encore envisageable d’acheter sans apport personnel en 2021 ?

Qu’est-ce qu’un apport personnel ?

Reprenons depuis le début. L’apport personnel est la somme issue de votre épargne que vous souhaitez injecter dans l’achat d’un bien immobilier. En apportant un certain montant dans votre projet, vous réduisez d’autant la taille de votre emprunt.

Bien souvent, la règle veut que l’apport personnel soit équivalent à 10% du total du prêt bancaire. Si vous souhaitez faire l’acquisition d’une maison à 200 000€, on attendra de vous environ 20 000€ d’apport.

Malheureusement de nombreux futurs propriétaires ne sont pas en mesure de constituer un apport valant 10% du prêt. Pour d’autres cela reviendrait à vider leur épargne et à risquer le défaut de paiement au moindre coup dur.

Heureusement, il est bel et bien possible de concrétiser un projet immobilier sans apport.

Comprendre l’utilité de l’apport personnel

Maintenant que la notion d’apport est clarifiée, penchons-nous sur le plus important : Pourquoi les organismes bancaires demandent un apport ? Il s’agit simplement de prouver votre sérieux auprès de la banque.

Lorsque vous prévoyez d’injecter un apport, vous envoyez un message clair : vous êtes parvenu à épargner et vous êtes quelqu’un de fiable. Prouver votre capacité à épargner c’est également démontrer votre capacité à rembourser un emprunt.

Le seuil des 10% est-il arbitraire ?

Vous vous en doutez, il y a une raison derrière ce chiffre. Il faut savoir que 10% correspond approximativement au coût des charges du prêt, frais de notaires en tête.

Emprunter sans apport, le mode d’emploi

Comme nous avons pu le voir ci-avant, tout le monde n’a pas les moyens ou l’envie de faire un apport. Comment est-il possible de s’en passer ?

La solution est simple tout en étant complexe à mettre en œuvre : vous devez pousser la banque à voir en vous un partenaire de confiance. Pour y parvenir, vous devrez mettre en avant d’autres atouts :

Être titulaire d’un CDI

Un contrat de travail sécurisé est le Graal en matière de demande de prêt. Un CDI vous garantit une rentrée d’argent régulière sur le long terme. Un argument auquel les banques seront sensibles. À défaut, une activité entrepreneuriale justifiant de bilans positifs sera exigée.

Avoir un bon reste à vivre

Ce que l’on appelle le reste à vivre correspond à la somme qu’il vous reste une fois toutes les charges assumées. S’il est suffisant, la banque saura que le risque d’impayé est limité.

Maîtriser le saut de charge

Le saut de charge est la différence entre le montant de votre loyer et les mensualités de votre crédit immobilier. Un saut de charge trop important pourra laisser penser à la banque que le poids du crédit sera trop lourd pour vous. Restez donc raisonnable pendant la conception de votre projet immobilier.

En conclusion

Si vous ne vous reconnaissez pas dans les trois situations citées précédemment, il sera compliqué de concrétiser un projet immobilier, avec ou sans apport. Toutefois, un courtier pourra vous aider à améliorer et faire reluire votre dossier, malgré certaines failles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*