Copropriété : comment payer moins de charges ?

En copropriété, chaque copropriétaire doit payer une partie des charges de copropriété pour assurer le bon fonctionnement de l’immeuble. Mais de quoi s’agit-il ? Comment réduire ses charges de copropriété rapidement et de façon pérenne ? On vous livre 3 astuces à mettre en place dans votre immeuble ! 

Charges de copropriété : de quoi s’agit-il ? 

Dans une copropriété, chaque copropriétaire détient une ou plusieurs parties privatives (un appartement, une box, un garage, etc.) mais également une quote-part des parties communes de l’immeuble. 

Pour rappel, les parties communes sont listées dans le règlement de copropriété et comprennent généralement : 

 

  • Le hall de l’immeuble ; 
  • Les escaliers, monte-charges ou ascenseur éventuel ; 
  • Les espaces verts ; 
  • Les équipements communs de la copropriété ; 
  • Les passages et corridors ;
  • Etc. 

 

Pour assurer le bon fonctionnement de l’immeuble, chaque copropriétaire doit payer des charges de copropriété à la hauteur de sa quote-part des parties communes. Cette quote-part est exprimée en tantièmes et est calculée selon la clé de répartition de la copropriété. 

 À noter qu’il existe deux types de charges de copropriété : 

 

  • Les charges générales, dont tous les copropriétaires sont redevables. Il s’agit par exemple des honoraires de syndic, des dépenses pour les travaux dans les parties communes votés en assemblée générale mais aussi du salaire du personnel et des factures des fournisseurs ; 
  • Les charges spéciales, qui ne concernent qu’une partie des copropriétaires. Par exemple, les copropriétaires vivant au rez-de-chaussée ne seront pas redevables des charges liées à la maintenance et à la réparation de l’ascenseur. 

 

3 astuces pour payer moins de charges de copropriété

Les charges de copropriété peuvent parfois peser lourd dans le budget des ménages, a fortiori dans le contexte inflationniste actuel. 

C’est pourquoi, nous vous livrons aujourd’hui 3 astuces faciles à mettre en place dans votre immeuble pour réduire drastiquement vos charges de copropriété. 

1. Optez pour un syndic non professionnel

D’après la loi de 1965, toute copropriété doit être gérée par un syndic. Toutefois, il existe deux modèles de syndic : 

 

  • Le syndic professionnel, à qui on verse des honoraires contre la gestion de sa copropriété. Le syndic professionnel facture également des frais annexes pour toute prestation non incluse dans le forfait de base, ce qui peut vite faire augmenter la facture. Cependant, pour réduire les frais, vous pouvez opter pour un syndic en ligne, qui propose des honoraires moins élevés que les syndics traditionnels pour une gestion entièrement dématérialisée ; 

 

  • Le syndic non professionnel, qui englobe le syndic bénévole et le syndic coopératif. Concrètement, dans ces modèles, la copropriété est gérée par un ou plusieurs copropriétaires. Cependant, si vous avez besoin d’assistance, différents logiciels de gestion existent, à l’instar de Matera qui accompagne les copropriétaires en autogestion grâce à une plateforme en ligne et des experts en interne. Découvrez les avis des clients Matera pour vous faire votre propre opinion ! 

 

2. Effectuez des travaux de rénovation énergétique

Avec la flambée des prix de l’énergie, beaucoup de ménages redoutent l’augmentation de la facture énergétique dans leur copropriété. Pour limiter les frais, vous pouvez entreprendre des travaux de rénovation énergétique à l’échelle globale de votre immeuble. 

 

En effet, même si ce type de travaux nécessite un investissement à court terme, les avantages sont nombreux à moyen et long terme : 

 

  • Des économies d’énergie non négligeables et pérennes ; 
  • Un meilleur confort de vie ; 
  • Une meilleure plus-value immobilière pour votre logement individuel, et donc un meilleur prix pour une revente potentielle !

 

3. Renégociez régulièrement vos contrats fournisseurs

Dernière astuce mais non des moindres : pensez à renégocier vos contrats fournisseurs à chaque date d’anniversaire ! En effet, une copropriété fait appel à différents prestataires : ménage, employé d’immeuble, entretien des espaces verts, etc. 

Pour réduire vos charges de copropriété, vous pouvez mettre en concurrence chaque prestataire pour obtenir un meilleur prix et/ou de meilleures garanties. 


À noter que généralement, votre syndic de copropriété doit s’occuper de renégocier vos contrats fournisseurs mais ce n’est pas toujours le cas ! Il est parfois plus simple d’opter pour un modèle en autogestion comme le syndic coopératif. N’hésitez donc pas à changer de syndic !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*